Au sujet de l'enregistreur a cassette (cassette recorder, K7)

(résumé présenté par un collectionneur)

L'aparition du transisteur
Valve electronique(au-dessus) vs. transisteur(gauche) & CI
(inventé en 1947 par John Bardeen
Mai 23, 1908
Janvier 30, 1991
, Walter Houser
Fevrier 10, 1902
October 13, 1987
et William Shockley
Fevrier 13, 1910
Août 12, 1989
de laboratoires Bell Telephone, de New Jersey, Etats-Unis) - a représenté un moment essentiel dans l'électronique; avec cette piece minuscule, ayant des propriétés de semi-conducteur, qui a rapidement remplacé la valve électronique
Valve electronique(au-dessus) vs. transisteur(gauche) & CI
, tous les articles audio-vidéo (mais non seulement) ont réduit leurs dimensions, consommation de courant électrique et ont augmenté leur vitesse de réaction; cet événement technique peut être semblable avec l'apparition – apres 12 ans plus tard - les circuits intégrés
Valve electronique(au-dessus) vs. transisteur(gauche) & CI
, qui représente la base de l'électronique actuelle et a eu un impact semblable, peut-être plus grand. L’un des articles completement transistorisés des que son apparition était le cassette-enregistreur. cassette-recorder.

Grace a la facilite d’ecouter et d'enregistrer la musique préférée presque n'importe ou et n'importe quand, l’enregistreur a cassette a représenté un article de divertissement très apprécié (et implicitement, vendu) dans le monde, particulièrement entre 1970-1990. Il a rapidement remplacé le magnétophone et les tourne-disques portatifs, due à sa manipulation facile (la bande magnétique était fermée dans une petite cassette en plastique, plus facile à mettre dans l'enregistreur) et le temps satisfaisant d’enregistrement/ecoute (60 -120 minutes/cassette). La désignation de " cassette recorder " a était utilisé la première fois par producteur hollandais Philips. J'ai rencontré le mot "cassette" pour la première fois gravé sur un rouleau de la machine a dicter type Grundig Stenorette R, ca. 1962.

[[Je tiens à mentionner que, dans le contexte de cette collection – j'ai considéré comme lecteur-cassette toutes les appareils qui utilisent un support audio (fil d'acier ou bande magnétique) fixe dans une petite réutilisable et remplaçables cassette; c'est pourquoi j'ai utilisé ce mot également pour les appareils plus anciens que Philips EL 3300
Le premiere cassette recorder
1963
, considéré par les experts comme le premier enregistreur/lecteur a cassettes dans le monde.]
]

Peu de temps après l'apparition - en Allemagne – du premièr "magnetophone" , la compagnie de l'ingénieur allemand Carl Lorenz a lance l'appareil Textophon
3eme variant
, qui a réalisé des enregistrements sur un nouveau support, réutilisable, plus fiable et pratique - un fil acier bobiné sur 2 rouleaux permanent fermes dans une boite metallique detachable de l’appareil . Sa première variante (BW1) apparaît près des jeux Olympiques de Berlin en 1936, suivie par plusieurs autres semblables. Le début et les exigences de la 2-eme guerre on fait que l'idée a était rapidement prise par les Américains, qui ont l'utilisent dans l'armée (par example Cosmos Industries RD 11B
Enregistreur a cassette pour armée
1944
, env. 1944).

En accordant avec mes recherches, les premiers cassette-enregistreurs domestiques (pur le public) sont apparus en 1947 en Etats-Unis (la marque RCA MI-12875
1947
E-U
), suivé l'année prochaine de model américain Mohawk Midgetape
. (premier portable cree pour le public); cependant parce que c'était les différents modèles utilisées (= non-standardisées),les spécialistes et le public ont décidé que le cassette-enregistreur a était inventé par la compagnie hollandaise "Philips" en 1963, peu après le lancement de la cassette compacte; il était presente en public à la foire International de radio en 1963 à Berlin-Ouest, Allemagne et lancé sur le marché au début de 1964. L'impact était immediat, les ventes ont accru un niveau élevé (millions d'articles) pendant 1970 -1988. Les disques de vinyle étaient puis progressifs "doublé" enlevés par les compact-cassettes pré-enregistrées professionnelles (dans 1986 le nombre de cassettes vendues était plus grand que des disques de vinyle), jusqu'à leur disparition de production de série, autour de 1992.

Doit être spécifié qu'aux Etats-Unis - due à un grand market - jusqu'à s'imposer massif de la cassette compacte, ont était utilisees quelques plus grandes cassettes appelées de "cartouche 8-tracks" (imposée par RCA= Radio Company d'Amérique), qui a utilisé la bande sur une seule bobine sans fin; aussi, 1-2 ans après Philips, le producteur allemand Grundig a essayé d'imposer son propre modèle de cassette - (DC international) avec une plus grande vitesse (de 5.1 cm/sec par comparaison de 4.75 cm/sec de cassette Philips) et peu d'un plus grand ; le public a adopté finalement la variante de Philips, aussi adopte par l’allemand Telefunken, en 1965.

Les entreprises japonaises emmené par Sony, se sont distinguées par une haute originalite mais aussi par les contributions essentielles à la miniaturisation de la cassette - et donc de l'appareil - et l'introduction de l'électronique numérique dans ce domaine.

Pendant 1936 -1994 ont était produits et ont vendues plus que 46 modèles des cassettes a bande magnétique, (ou non-) et a fil d’acier, comme suit:

No. Nom/Type Anée Dimensions
(mm)
Durée
(min)
Vitese
(cm/s)
1. Lorenz Textophon - avec fil d'acier
RFA
1936-1944 385 x 125 x 45 approx. 60 ?
2. pour Cosmos Industries RD-11B/GNQ-1
E-U
1944-1945 cca.250 x 150 x 80 approx. 80 >38
3. RCA MI-12877 - avec fil d'acier
E-U
1947 150 x 105 x 45 2x20 61
4. Tefi Schallband - bande non-magnetique
RFA
1951 114 x 97 x 49 24, 48, 60
(sans fin)
19
5. Peirce Model 360 - avec fil d'acier
USA
1951? 210 x 86 x 35 30 / 60 >19
6. Loewe Optaphon - première bande magnetique
RFA
1951 ca. 370 x 15 x 170 2 x >30 19
7. Mohawk Message repeater cartridge
E-U
1953-4 73 x 72 x 20 200sec sans fin 9
8. Mohawk Midgetape RL - avec bobines supraposées
E-U
1955 40+40+50+60 2 x 30 2,2
9. pour Dictaphone Dictet - bande à 4-pistes (Camden)
E-U
1957 149 x 79 x 11 2 x 30 6,35
10. (Ariola?) Saba TKR-15
RFA
1958 202 x 85 x 18 2 x 20 9,5
11. RCA Sound Tape Cartridge - bande magnetique
E-U
1958-9 182 x 125 x 11 2 x 30 4,7/9,5
12. Fidelipac
E-U
1959 130 x 100 x 20
175 x 150 x 20
210 x 190 x 20
5-60 (sans fin) 9,5/19
13. Protona-Minifon
RFA
1959 110 x 79 x 10 2 x 30/15/6 4,76
14. Vity cassette bobines supraposees; Nippon Electronics
Japon
1962 83 x 79 x 13 2 x 20 4,7
15. Orrtronic Tapette JHO Electronics
E-U
1962 168 x 130 x 23 <20 (sans fin) 9,5
16. Crouzet-Jaeger
cassette a fil d'acier
France
1962 cca. 100 x 38 x 18 30/45 19
17. Cousino Echo-matic Cousino Electronics
E-U
1962-3 129 x 86 x 23 <15 (sans fin) 9,5
18. 3M (Scotch) type 270; E-U
E-U
1963 95 x 95 x 13 96/ 2x48 4,7
19. Philips compact-cassette
Pays-Bas
1963 103 x 64 x 11,5 2 x 30/45/60 4,7/9,5
20. RCA 8-track
E-U
1964 134 x 100 x 21 5-30,endless 9,5
21. Sanyo Magazine avec bobines paralelles
Japon
1964 70 x 65 x 27 2 x 22 4,7
22. Grundig DC702
RFA
1964 134 x 60 x 15 2 x 22 4,7
23. Scotch 700 Cantata la plus grande cassette; bobines supraposées
E-U
1964 242 x 235 x 42 ca. 2000 (700 chansons) 2,4
24. Nippon Memo-Call micro-magazine
Nippon Electronics, Japan
1965? 60 x 62 x 8 sans fin 4
25. Grundig DC (Doppel Cassette) International
RFA
1965 120 x 77 x 11,5 2 x 30 5,1
26. 8-track professionelle
E-U
1964 144 x 128 x 19 5-15, sans fin 9,5/19
27. Playtape
E-U
1966 82 x 68 x 10 8 - 24 9,5
28. Muntz Stereo Pak Mini-Twin MT-E-106;
Muntz Electronics, SUA
1967? 95 x 70 x 20 5 – 40 sans fin 9,5
29. Philips minicassette LFH0001 premier mini-format
Pays-Bas
1967-1968 55,5 x 33 x 7 2 x 15/30 2,3
30. Grundig DeJ614 Mini-format
RFA
1968 54 x 38 x 7 2 x 10 2,4 ?
31. Olympus Micro-cassette
Japon
1969 50 x 33 x 8 2 x 15/30 1,2 / 2,3
32. Sanyo Tape Cartridgehttp://www.cassetterecorder-museum.com/gallery/upload/2015/11/30/20151130224313-9f7a5e36.jpg
Sanyo Electric CO.Japon
1970? 107 x 67 x 12 2 x 40 ? 4,7 ?
33. HIPAC (based on Playtape) Japon Pioneer Electronic Corp.
Japon
1971 84 x 69 x 11 8 - 40 (sans fin) 4,7
34. Grundig Steno-cassette
RFA
1973 64 x 45 x 8 30 2,3
35. Assmann Memocord MT-570
RFA-Autriche
1974 97 x 54 x 8 2 x 30/45 3,5
36. Compact-cassette sans fin (TDK, Sanyo, Pfantone)
Japon
1975 ? 103 x 64 x 11,5 0,5/1/3/6/12 (sans fin) 4,7
37. Sony Elcaset
Japon
1976 151 x 106 x 17 2 x 30/45 9,5
38. Philips MDCR220/LDB4401 – Premiere cassette numerique
Pays-Bas
1980 55,5 x 33 x 7 2 x 15 / 20 2,7 / 4,5
39. U-matic Mastering audio cassette
Sony, Japon
1983-4 220 x 138 x 30 60 9,5
40. Sony DAT (Digital Audio Tape)
Japon
1987 72 x 53 x 10 90/120/240 1,22
41. Dictaphone-JVC dictassette (pico-cassette)
E-U - Japon
1987 35 x 25 x 4 2 x 15 0,9
42. Pocket Rockers
États-unis
1987 38 x 32 x 11 5 (sans fin) 4?
43. Philips DCC = Digital Compact Cassette
Pays-Bas
1991 100 x 64 x 9 90/120 4,7
44. Sony NTC – Non-Tracking Cassette cassette sans pistes
Japon
1992 30 x 21 x 5 2 x 30/45/60 0,63
45. DTRS = Digital Tape Recording System
Tascam, Japon
1993-1994 94 x 62 x14 110 1,59
46. ADAT = Alesis Digital Audio Tape
E-U
1993-1994 185 x 103 x 25 66 2,3 / 3,3

ATTN: cassettes no. 6 et 16 ne sont pas contenues (pour le moment) dans cette collection.

Exceptant les types accessibles au grand public, grace a ses caractéristiques (fiabilite, petites dimensions et coûts, manipulation facile) les cassettes audio en diverses dimensions ont était utilisees également dans d'autres domaines: technologie informatique (pour archiver des fichiers), education (apprentissage des langues), aviation (pour des enregistreurs de bord - « boîtes noires "), robots téléphoniques, espionage (enregistreurs discrets), etc. Specialement, il doit être spécifié le grand succès eu comme appareilles annexees dans des voitures, où le magnetophone ou le tourne-disque n’ont jamais montees.

Le principe de fonctionnement – pour reproduction du son - est basé sur un defilement de la bande pré-enregistrée (avec la vitesse constante) sur la surface d'une tête de reproduire
tête de reproduire
(un fil de cuivre minuscule bobine sur un métal magnétique); pendant cette action, est né un petit courant électrique, amplifié et filtré plus tard; pour l’enregistrement, l'action mécanique est semblable, mais l'opération électrique est renversée: le signal électrique est enregistré » imprimé » sur la bande avec la même tête (les enregistreurs avancés ont une tête specifique pour chaque fonction: effacement, enregistrement, reproduction). La construction mécanique permet de (re)chercher les chansons préférées, l'avance rapide/rebobinage roulant la bande, la pause, l'écoute continue, etc. (voyez les différentes variantes constructives de la collection).
Sa technique a était constamment développée, la qualité de son (l'indicateur le plus commun d’elle étant la "gamme de fréquence") devenant dans beaucoup des cases égale ou supérieure par comparaison avec les magnétophones à bobine, domestiques. À mon avis, les moments plus importants de l'évolution technique de ce article ont était:

  • (I) L’apparition dans 1969 du premier magnétophone à cassettes deck (sauf amplificateur) - les premiers dans le monde ont était Philips N 2500
    Premier cassette player deck
    Philips 1968
    et Sony TC-125
    Sony TC-125
    1968
    -, qui a préparé le lancement dans 1971 du cassette-enregistreur de haute fidélité (premier dans le monde a eté Uher CR-124

    ); les principales nouvautes techniques ont était la commande de vitesse de moteur électronique, rapport de signal/bruit de min. 50 dB, la fonction intégrée d'un filtre du son, une gamme de fréquence plus expansé (au moins entre 40 -14.000 hertz), toute la ces derniers afin d'une meilleure qualité du son ; les plate-formes étaient les meilleures variantes constructives du magnétophone à cassettes, satisfaisant les demandes les plus élevées, jusqu'au lancement du CD;
  • (II) L'apparition de l'enregistreur a cassette auto-reverse qui avait permis l'écoute continue des plusieurs cassettes (le premier dans le monde était Philips N 2401 S
    Enregistreur de cassette stéréo avec inversion automatique
    Philips 1969
    , en 1969; il a eu un toboggan intégré qui a facilité successivement les cassettes plaçant pour le jeu ; avec le but éliminer la mécanique de complication, à la fin des années 80 ont était produites: le rotative/rotation de la tête audio (à la fin de la première face de cassette, elle tourne automatiquement pour continuer a écouter la deuxième partie/face, la bande se déplaçant en sens opposé dû au deuxième cabestan);
  • (III) L'apparition de l'enregistreur a cassette numerique, lancée en premiere par Philips en 1980 pour fichiers des dates sur minicassette, et puis, pour audio, lancee en 1982 par Matsushita Electric (Technics SV-P100), suivi par Sony Corp. Japon ( U-Matic audio
    et puis dans 1987 le DAT
    Digital audio tape
    Sony, Japon 1987
    ); après peu d'années (en 1991), Philips a lancé également son propre modèle numérique, appelé DCC ( cassette compacte numérique
    DCC
    Pays-Bas, 1991
    ), qui peut jouer également les vieilles cassettes compactes; les cassettes numeriques ont était les meilleures de ce genre d'article, en utilisant la bande magnétique (ex: range= de fréquence 20-20.000 hertz!! ), étant près de l'équivalent avec le disque compact et avec les équipements professionnels (la seule problème a était representée par l'ensemble mécanique, plus complique que ceux d'un CD).

L'apparition du CD (disque compact) en 1982 - inventé par Philips et fait avec une petite contribution de Sony - a représenté un nouveau moment de référence dans l'acoustique, due à l'augmentation de la qualité du son; (en prémiere, le laser a était utilizé également par Philips pour faire le disque à laser vidéo = le prédécesseur plus grand de DVD; l'appareil était VLP 600 = video long play, lancé aux Etats-Unis, 1978). Graduellement, la technique numérique a conquis également le secteur des cassette-enregistreurs, étant inventé comme j'ai dis ci-dessus - par Philips, Matsushita et Sony, utilisant un genre différent de cassette et de conception mécanique (tête de rotation, la vitesse de bande = 2.3 centimètre-secondes, cassette irréversible - cette technique a était inspirée par VHS = Video Home System). A voir Sony DTC 690
et Philips DCC 300
Casetofon deck integral digital
Philips 1993
et 951
Casetofon deck digital
Philips 1994
.

Les plus importants des producteurs: Philips (Pays-Bas), Sony, Matsushita (National, Panasonic, Technics), Sharp, Akai, Pioneer, Nakamichi, Teac, Otari (Japon), Grundig, Telefunken, Blaupunkt, Uher, ITT-Schaub Lorenz (Allemagne), General Electric, RCA, Northern Electric (Etats Unis), Studer-Revox (Suisse); Ils ont développé tous les types de cassette recorders jusqu'à aujourd'hui, où le cassette enregistreur a était dépassé.

En Roumanie, le premièr cassette-enregistreur a était produit en 1975 en utilisant la licence de la société polonaise - Unitra, la production en continuant jusqu'en approx. 1993, y compris la majorité des tipes constructifs, produites dans 4 usines.

La platine-cassette a éte commercialisée comme un élément individuel jusqu'en 1996, quand la concurrence de CD à déterminée la réalisation à grande échelle de systèmes combinés audio (radio + CD + cass-rec). Après cette année, l'intérêt pour ce poste a diminué constamment, et aux environs de 2006, les principaux producteurs (Philips, Sony, Panasonic) ont renoncé à déveloper de nouveaux modèles; il a ete remplacé par un lecteur de CD et sa version plus grande: MP3 (qui peut reproduire jusqu'à 5-7 heures de musique), finalement le seul obstacle etant la possibilite de le manipuler avec un seul doit!